BIOGRAPHIE

 

         Alex Carrasco débute son parcours musical avec 7 ans de trompette au conservatoire national, il poursuit avec le clavier,  puis développera de manière autodidacte la percussion, la batterie, la guitare ainsi que le chant, qui deviendra plus tard son instrument de prédilection.

Malgré son héritage maternel espagnol prédominant au quotidien (copla, zarzuela, flamenco...), il n’en est pas moins curieux des musiques actuelles (pop, reggae, hip-hop, rock...) et musiques du monde (latines, orientales, balkaniques ou encore africaines). Sonorités qu'il utilisera comme ingrédients dans son projet METISOLEA' avec qui il tournera de 2000 à 2016 en France et à létranger.

 

         Après près de 10 ans sur les routes musicales dans divers projets (DUENDE...) c’est à Séville qu’il ira s'intaller en 2012, dans le but de s'imprégner et de mieux comprendre l’essence du Flamenco, il y approfondira l’accompagnement à la percussion avec Ramon Porrina et Piraña

Depuis son retour, il a travaillé avec des artistes comme Kuky Santiago, Miguel Angel Heredia, El Oruco, Samuelito, Juan-Manuel Cortes, … et plus régulièrement aujourd’hui avec Lea Llinares, Guillermo Guillén, Lucas « el Luco », Alejandro Ugarte, Deborah Dawson, Samantha Alcón, Jesus de la Manuela, Cristina Tovar, Alberto Garcia, Emilio Cortes, Leny Creff, Melchior Campos...

         Il a beaucoup travaillé, expérimenté et composé avec Guillermo Guillén, artiste avec qui sont nés les projets PLAN F (urban flamenco jazz) et A.O.N.C. trio (flamenco progressif). Ils ont participé ensemble à la création du spectacle NRITYA (Flamenco/musique indienne), projet de la danseuse Deborah Dawson. 

Ces 3 projets joueront au festival Arte Flamenco, et NRITYA partira aussi une tournée canadienne en 2019.

 

     Sa polyvalence et expérience musicale lui permettent de s’exprimer dans des univers totalement différents. Après avoir co-arrangé le répertoire musical de la tournée 2018 de BENABAR avec Guillaume Martial, il a joué à ses côtés aux Francofolies de la Rochelle 2019. 

Il est aussi percussionniste du Blue Peace Orchestra, jouant dans le monde pour les conférences pour l'Eau et la Paix (UNESCO).

En live...

Avec à son actif plus de 1000 concerts effectués en France, New York, Canada, Allemagne, Belgique, Russie, Rép. Tchèque, Autriche, Espagne et Suisse, Alex Carrasco est un musicien professionnel confirmé ayant acquis une solide réputation de polyinstrumentiste.

Il a partagé la scène avec : Yuri Buenaventura, Ojos de Brujo, Michel Jonaz, Sergent Garcia, Hocus Pocus, Gipsy Kings, Mano Solo, Goran Bregovic, fanfare Cioccarlia, Ska-p, Sinsemilia… 

... dans des lieux tels que le Montreux Jazz Festival (Suisse), Fusion Fest (All), Weinturm Fest (All), Magosta (Esp), Euroferia (Belg), Lott Festival (All), Francofolies, Printemps de Bourges, Musicalarue, Arte Flamenco...

En studio...

       Depuis 2010, il compose et arrange, tous styles confondus, pour des structures pédagogiques diverses. Le travail de studio tel que l'enregistrement, l'arrangement, la production et la réalisation font partie intégrante de son activité. Il travaille notamment avec la boîte d'édition Wecompoze. Il est présent en tant qu’artiste compositeur, chanteur ou musicien dans déjà 10 albums commercialisés et distribués nationalement et internationalement.

Aujourd’hui, il est en pleine écriture pour un projet personnel au chant, et continue le travail de  création  pour ÓPALO Project aux côtés de Lea Llinares (co-créatrice et danseuse), projet qui verra le jour en 2021.

 

 
Ost Klub (08.04.11:Vienne, Autr) 5

Pour la petite histoire…     

          Après une formation musicale académique de 6 à 14 ans en tant que trompettiste, un problème de santé marqua un point final dans mon apprentissage et ma relation légèrement complexe avec l'instrument. Bizarrement, je l'ai plutôt vécu comme une délivrance... Sans même le savoir, j'étais muni de bases théoriques essentielles pour le futur, mais j'allais m'en rendre compte que 6 ans plus tard en partageant mes premières compositions avec des sections cuivres, un batteur, un pianiste, etc…  

            Mon adolescence fût marquée par la découverte de Michael Jackson, sa musique, son univers... 

En m'imprégnant de son travail, sa démarche artistique ainsi que sa sensibilité mélodique et rythmique, mon champs de vision s’ouvrit considérablement. Il était donc possible de faire de la pop en y injectant des gros riffs de guitare électrique, des basses soul et des percussions brésiliennes, le secret était dans la nuance, la musicalité et le respect des instruments utilisés. 

  

         Presqu'au même moment, j'eu un cadeau à touches noires et blanches... une révélation... je pouvais enfin jouer harmonie, rythme et mélodie en même temps. Je commençai rapidement à reproduire des titres de Jackson sur l'enregistreur 8 pistes présent dans le clavier. Un hasard?... je ne sais pas, mais une chose est sûre, c'est que j'appris à composer de cette manière, en décalquant sa musique puis celles d'autres, la relation amour/haine entre la basse et la batterie, la hiérarchie instrumentale et arbitraire, la place de chacun dans l'espace sonore, etc etc... Un sentier musical se dessinait peu à peu autour de moi grâce à ces multiples influences, qui soufflaient sur ma voile avec rythme, ardeur et puissance... J'étais très attiré par les musiques énergiques et exaltantes tel que la funk, le ska, le rock-steady, la timba et son cubano, …

Le goût et la fascination pour la scène se mirent à fourmiller dans mes veines et n'ont encore jamais cessé.

Après une dizaine d'années de vie de groupe (répètitions, concerts, studio, tournées...) et de rencontres importantes, une culture profonde et ancestrale tape à ma porte, le Flamenco. Certes, la langue espagnole et les couleurs flamenquisantes étaient déjà présentes dans ma musique mais là, c'était un nouveau monde qui s'ouvrait à moi. C'est finalement grâce au groupe de fusion barcelonnais Ojos de Brujo, que j'eus envie d'aller puiser aux sources, d'écouter, d'apprendre, de comprendre, pour finalement le pratiquer en tant que percussionniste aujourd'hui.    

LE RYTHME…

          Très tôt, il a été évident que les percussions devaient faire partie de ma palette musicale.    

Le rythme est donc devenu pour moi omniprésent et essentiel à tout discours, qu’il soit musical ou pas d’ailleurs. Nous pouvons le déceler à chaque instant de notre vie, à chaque mouvement, à chaque pas, à chaque battement: le rythme cardiaque, celui des vagues, le vacarme saccadé  du train ou encore le tic-tac incessant de l’horloge, maître du temps, qui à son tour est l’oxygène du rythme… 

 

LA FUSION… LE METISSAGE...    

         Dans chacun des projets auxquels je participe, personnels ou pas, je m’efforce de chercher, réfléchir, expérimenter et mélanger. C’est la génération de la fusion et du métissage, non pas que tout a déjà été inventé, mais il me semble que rien ne vient de rien, le monde se transforme et évolue, la musique et les arts en général font de même.  Je respecte et affectionne tout particulièrement la musique traditionnelle, flamenca ou autre, et « traditionnel » signifie justement que c’est en perpétuel mouvement, biensûr avec ses codes, son langage et son histoire. 

 

Faire que des sonorités nord-africaines tapissent une mélodie "aflamencada", ça me parle! 

Charpenter un rythme avec un tintamarre industriel, un bourdonnement de rue, des sifflements ferroviaires, des percussions mandingues, un kick, une snare… et y injecter une basse Moog type 70s et la faire groover sur ces rails éclectiques, ça me parle!

Et laisser qu'une fanfare cuivrée flotte au-dessus et nous emporte vers des contrées balkaniques, ça me parle!

Si tu souhaites en savoir plus sur les prochains concerts, projets, stages...

©ARRASCO PROD

2020